« ARRETEZ LE MASSACRE… D’ISRAËL !!! »

9 août 2006 at 12:22 (Analyses)

Je vous envoie l’article écrit par une non-Juive :

—– Original Message —–

From: Sylviane Delmas

Subject: Soutien des non-juifs à Israël

ARRETEZ LE MASSACRE… D’ISRAËL !!!

Au début de ce conflit israélo-hezbollien (pas encore israélo-libanais),
tout le monde s’accordait à dire que le Hezbollah ayant déclenché les
hostilités en enlevant deux soldats de Tsahal et en tirant des roquettes sur
le nord d’Israël, Israël était en état de légitime défense. Le chœur des
nations occidentales – pour une fois – était plutôt harmonieux. Mais… mais
évidemment c’était trop beau pour durer…

Posons brièvement le décor : d’un côté une démocratie (Israël), une armée
régulière avec une éthique (Tsahal), des soldats prêts à donner leur vie
pour défendre leur terre et ses habitants. En face, des terroristes (le
Hezbollah), une horde de fous d’Allah à la solde de pays hostiles (l’Iran et
de la Syrie) chargés – entre autre – de détourner l’attention du monde sur
le programme nucléaire iranien.

Or pour une fois personne n’était dupe. Même Chirac qualifiait le Hezbollah
de terroriste et demandait l’application de la résolution 1559 visant à le
désarmer! On croyait rêver éveillés. Mais… mais évidemment c’était trop beau
pour durer…

Au fil des jours et des images télévisées ne se lassant pas de montrer des
«civils» libanais au milieu des ruines de leur pays, le chœur des nations a
commencé à sonner de façon différente, de plus en plus discordante. On a
d’abord parlé de «disproportion de la riposte». Disproportion par rapport à
quoi? A l’armement? C’est vrai que si le Hezbollah possédait la même
puissance de feu qu’Israël, il ne l’utiliserait certainement pas. Comment
pourrions-nous en douter alors qu’il en donne la preuve chaque jour?
Disproportion par rapport aux victimes? C’est vrai, ça : Tsahal ne tue QUE
des civils, et par centaines. De pauvres «civils» innocents, surtout des
enfants dont on se délecte de nous montrer les corps mutilés. Aucun
terroriste mort ou blessé, à croire qu’ils ont des pouvoirs surnaturels.
Peut-être qu’ils sont immortels, indestructibles, fantomatiques. Oui, les
«combattants» du Hezbollah sont sûrement les nouveaux highlanders des temps
modernes…

Et voilà qu’une fois de plus le monde entier se fait manipuler à un point
qui en serait risible si la situation n’était pas aussi tragique. On n’a
visiblement toujours pas compris que la seule guerre que les terroristes
sont capables de gagner contre Israël, c’est celle des images et de la
désinformation. Et quelle réussite depuis 1948 ! D’ailleurs ils sont
tellement forts à ce jeu-là, que même certains Juifs et Israéliens s’y
laissent encore prendre, de Deir Yassin en 1948 à Jenine en 2002 en passant
par Sabra & Chatila en 1982 … On ne va pas revenir là-dessus, ceux qui
savent, savent. Les autres n’ont qu’à continuer de fantasmer… De toute
manière ça les arrange.

Car aujourd’hui comme hier, les vrais coupables et les seuls responsables
sont ces soi-disant «combattants» dont l’unique génie stratégique consiste à
se mêler à la population civile qui leur sert de bouclier humain. Même si
quelques Libanais courageux et lucides ont osé le dire, on ne s’y est pas
attardés dans la presse, préférant passer en boucle les images des
populations errantes, des blessés, des cadavres, tous des «civils»
innocents, des femmes et des enfants dont on martèle le nombre de morts à
longueur de journaux, avec des tremolos de révolte ou de pitié dans la voix.
Un vrai pilonnage intellectuel qui n’a rien à envier à la force de frappe de
Tsahal…

…Tsahal qui détruit le Liban, gratuitement, juste pour le plaisir. Peu
importe que le pays du Cèdre soit dirigé par un nid de terroristes, peu
importe que le Hezbollah soit un état dans l’état prenant tout le pays en
otage, peu importe que les hommes politiques libanais soient faibles,
corrompus ou complices, peu importe que tous les endroits que frappent les
Israéliens abritent des criminels, des armes, des lance-roquettes, des
missiles. Tout le monde préfère se fier aux apparences. 1982 n’a servi de
leçon à personne visiblement. Hier c’était l’OLP avec Arafat, aujourd’hui
c’est le Hezbollah avec Nasrallah, et on replonge la tête la première dans
le piège de la propagande et de la désinformation. Non seulement on laisse
une fois de plus Israël se charger du sale boulot parce que ni les Libanais,
ni les démocraties occidentales n’ont le courage de le faire, mais en plus
on juge, on commente, on accuse, on s’érige en chantre de la morale et de la
justice. Alors qu’encore une fois on se laisse juste rouler dans la farine
par de dangereux manipulateurs.

Ces immondes lâches jubilent maintenant qu’ils ont réussi à avoir LEUR
massacre (en attendant de trouver mieux), celui qui dresse déjà le reste du
monde contre Israël : Kana. Et toutes les nations de retourner leur veste
dans un superbe élan de justice et d’humanité en criant au crime de guerre.
Que les terroristes se soient mêlés volontairement aux civils, on s’en fout.
Qu’ils aient empêché les civils de fuir, on s’en fout. Qu’on ne soit pas
très sûr de l’origine des explosions, on s’en fout aussi. C’est tellement
bon de pouvoir recommencer à accuser Israël de tous les maux de la terre,
comme on le faisait autrefois avec les Juifs. C’est tellement rassurant de
pouvoir retrouver ses vieux réflexes pavloviens.

Au fait, tous ces gens qui se permettent de juger, de commenter, de
condamner, eux qui sont si intelligents et objectifs, ce serait bien qu’ils
expliquent comment on distingue un civil d’un terroriste, vu que ce dernier
n’a pas d’uniforme, surtout quand il se trouve dans une école, dans une
mosquée, dans un hôpital, dans un immeuble apparemment ordinaire.

Dans un reportage récent (I<Télé le 6 août) sur de «pauvres» civils libanais
réfugiés au 3ème sous-sol d’un parking, et généreusement pris en charge par
le Hezbollah, quand le journaliste donne la parole à de «pauvres» mères de
famille, voilà ce qu’elles disent : «Notre meilleure arme contre Israël ce
sont nos enfants. Les Israéliens les tuent mais on en fait beaucoup d’autres
qui se battront pour le Hezbollah…» Si j’ai bien compris, ces mères qu’on
ose plaindre se considèrent elles-mêmes comme des usines à produire de la
chair à canon. La vie de leurs enfants n’a aucune valeur, elles les
sacrifient sans l’ombre d’un remords à leur idole Hassan Nasrallah… Cela
rappelle la très belle phrase de Golda Meir qui disait : «Le jour où les
Arabes auront plus d’amour pour leurs enfants que de haine pour les Juifs,
alors ce jour-là, la paix sera possible». Des décennies après, on en est
loin, très loin, de plus en plus loin… D’ailleurs qui aujourd’hui refuse la
proposition franco-américaine de cessez-le-feu ? Et bien c’est le Liban, ce
pays martyr qui visiblement tient à le rester.

Moi en regardant les infos, j’ai juste envie de vomir. Et d’aller vivre (ou
mourir) en Israël, parce que c’est le dernier rempart du monde libre contre
des fous assoiffés de haine au point de sacrifier leurs innocents alors
qu’ils devraient les défendre s’ils possédaient ne serait-ce qu’une once
d’humanité. Cette humanité incarnée par Israël, donc insupportable à leurs
yeux. Seule solution pour eux : rayer l’état hébreux de la carte. Ça fait 58
ans qu’ils essayent en vain mais ils insistent… Quelle persévérance, on en
serait presque admiratifs s’ils étaient portés par un idéal (comme ils
voudraient le faire croire) et non par la haine (comme on le constate chaque
jour).

Quant à Israël, jusqu’à présent c’est la SEULE nation au monde qui n’a
JAMAIS cédé au terrorisme. Et elle en paye le prix chaque jour. En 1953,
après un raid de représailles particulièrement violent effectué par l’unité
101 contre des fedayin qui s’en prenaient aux civils israéliens sans
défense, David Ben Gourion a dit à Ariel Sharon : «Peu importe ce que dira
le reste du monde d’Israël, peu importe ce qu’on dira d’Israël partout
ailleurs. La seule chose qui importe, c’est que nous puissions survivre ici.
Et tant qu’il ne sera pas clair qu’il y a un prix pour chaque vie juive, on
ne pourra pas le faire».

Ben Gourion avait raison. Sauf que les Israéliens aujourd’hui ne doivent
plus «survivre» mais «vivre». Alors j’aimerais adresser un message de la
part des non-Juifs qui sont de plus en plus nombreux à soutenir Israël :
«Tenez bon, fils d’Israël, la Justice et le Droit sont de votre côté, même
si le monde entier s’évertue régulièrement à nous faire croire le contraire.
Vous n’êtes ni coupables, ni responsables. Depuis toujours on vous oblige à
la guerre alors que vous ne rêvez que de paix. On ne vous a jamais laissé le
choix (ein brera). Alors nous sommes à vos côtés. Nos gouvernements ne
représentent qu’eux-mêmes et ne servent que leurs intérêts. Mais ceux qui
pensent librement, ceux qui connaissent la vérité et le sens du mot «idéal»,
eux vous soutiennent pleinement. Ils savent que si un jour, aussi lointain
soit-il, vos ennemis qui sont aussi les nôtres, finissaient par vaincre et
qu’Israël cessait d’exister, ça signifierait que le monde ne mérite que les
ténèbres pour le reste de l’éternité…»

Quand les nations qui se disent libres et démocratiques auront compris ça,
elles auront tout compris. Alors peu importe ce que dit le reste du monde…

Auteur : sylviane.nice@hotmail.fr

Publicités

5 commentaires

  1. Abraham said,

    Merci Sylviane; ouf! ca fait plaisir de trouver encore qq1 qui sait encore faire la part des choses parmi ce deferlement d’infos saturantes.
    ברכה,בריאות ושמחה וגאולה שלמה
    אברהם

  2. mohamed said,

    Bravo a Israel, Abat les terroristes. Israel triomphera toujours

  3. Liban said,

    la politike d’israel est de terroriser les civils en les massacrants!
    foutteur de guerre!!
    le hezbollah défant son pays!! keske t’en sai toi du hezbollah??
    1 officier israélien a lui même dit k’il respectai les combattants du Hezbollah en disant je cite « ce ne sont pa des terroristes, il veulent juste défendre leur pays et j’ai du respect pr eux »!

  4. libanais du sud said,

    Temps obscurs
    par Gideon Levy*

    S’adressant à ses concitoyens israéliens, Gideon Levy, chroniqueur du quotidien Ha’aretz, dénonce le voile de haine qui obscurcit leurs yeux et les empêche de voir les crimes commis en leur nom à Gaza et au Liban.
    ——————————————————————————–

    4 août 2006

    Depuis
    Tel-Aviv (Israël)

    À la guerre comme à la guerre : Israël va s’enfonçant dans une atmosphère nationaliste véhémente et l’obscurité commence à tout recouvrir. Les freins qui nous restaient sont usés, l’émoussement des sens et la cécité caractéristiques de la société israélienne ces dernières années, ne cessent de s’intensifier. L’arrière, dont on fait l’éloge à tour de bras, est scindé en deux : le Nord qui endure et le Centre qui, lui, est serein. Mais des deux côtés, la fibre belliqueuse a pris le dessus, avec sa cruauté et sa soif de vengeance, et les voix extrêmes qui jusqu’ici caractérisaient les marges du camp, sont maintenant l’expression de son cœur. La gauche s’est une nouvelle fois égarée, drapée dans son silence ou « avouant ses erreurs ». Israël montre un visage uniforme, nationaliste.

    La destruction que nous semons au Liban ne touche quasi personne et elle n’est, pour l’essentiel, même pas montrée aux yeux des Israéliens. Celui qui veut savoir à quoi ressemble Tyr maintenant, doit circuler parmi les chaînes étrangères. Un reporter de la BBC en a rapporté des images effrayantes, comme vous n‘en verrez pas chez nous. Comment peut-on ne pas être choqué, scandalisé devant la souffrance terrible de l’autre, due à notre propre action, même si le Nord de notre pays souffre ? La destruction que nous semons en ce moment également à Gaza – près de 120 tués depuis l’enlèvement de Gilad Shalit, dont 27 pour la seule journée de ce mercredi – touche moins encore. Les hôpitaux de Gaza sont remplis d’enfants brûlés, mais qui s’en soucie ? L’obscurité de la guerre dans le Nord les couvre, eux aussi.

    Depuis que nous avons été habitués à considérer qu’une punition collective est, entre nos mains, une arme légitime, il n’y a pas lieu de s’étonner que la cruelle punition infligée au Liban tout entier pour les actes du Hezbollah ne suscite ici aucune discussion. Si à Naplouse c’était permis, pourquoi pas à Beyrouth ? La seule critique à se faire entendre à propos de la guerre porte sur des considérations tactiques – chacun est maintenant général – et pousse essentiellement l’armée israélienne à porter encore plus avant, plus profondément son action. Commentateurs, généraux à la retraite et politiciens rivalisent de suggestions extrêmes. Haïm Ramon [1] « ne comprend pas » comment il y a encore de l’électricité à Baalbek. Eli Yishai [2] propose de transformer le Sud du Liban en « bac à sable ». Un reporter militaire de la première chaîne, Yoav Limor, propose d’exposer les corps des combattants du Hezbollah tués et, le lendemain, de faire défiler les prisonniers en sous-vêtements afin de « renforcer le moral de l’arrière ». On devine aisément ce que nous penserions d’une chaîne de télévision arabe dont le commentateur s’exprimerait ainsi, mais encore quelques pertes ou quelques erreurs de l’armée israélienne et la proposition de Yoav Limor sera mise en application. Y a-t-il signe plus éclatant qu’on a perdu la raison et toute humanité ?

    Le chauvinisme et le désir de vengeance relèvent la tête. Si, il y a quinze jours, seuls des personnages délirants comme le grand rabbin de Tsefat, Shmouel Eliyahou, disaient qu’il fallait « raser toute localité à partir de laquelle on tire sur Israël », c’est maintenant au tour d’un officier supérieur de l’armée israélienne de s’exprimer ainsi à la une de Yediot Aharonot. Nous n’avons peut-être pas encore complètement rasé de villages libanais, mais nos lignes rouges, nous sommes déjà bel et bien occupés à les effacer. Haïm Avraham, dont le fils avait été enlevé et tué par le Hezbollah en octobre 2000, tire pour les journalistes un obus de l’armée israélienne en direction du sud du Liban : vengeance pour l’assassinat de son fils. Son image, au moment où il saisit l’obus tout décoré, était une des plus humiliantes de cette guerre, à son commencement. Un groupe de jeunes filles a lui aussi été photographié alors qu’elles ornaient des obus de l’armée israélienne d’inscriptions arrogantes. Les pages de Maariv – le Fox israélien – s’ornent d’un slogan chauviniste évoquant une machine de propagande particulièrement basse, « Israël est fort », ce qui témoigne justement de faiblesse. Et un commentateur de télévision appelle à bombarder une station de télévision.

    Le Liban qui n’a jamais fait la guerre à Israël, un pays avec 40 quotidiens, 42 universités et une centaine de banques différentes, est en train d’être détruit par nos avions et nos canons, et presque personne ne prend en compte le prix de la haine que nous semons. L’image d’Israël dans l’opinion internationale est devenue monstrueuse et cela non plus, en attendant, n’est pas enregistré à la rubrique « dette » de cette guerre. Israël est marqué de lourdes taches morales qu’on n’enlèvera pas rapidement. Il n’y a que chez nous qu’on ne veut pas les voir.

    Le peuple veut une victoire mais nul ne sait au juste ce que ce serait, ni quel en sera le prix. Une guerre qui n’amènera jamais rien de décisif s’enlise sans que personne puisse en fixer le terme.

    Face à tout cela, la gauche sioniste a perdu elle aussi toute pertinence. Comme lors de toute rude épreuve dans le passé – au moment, par exemple, où les deux Intifadas ont éclaté – la gauche a, cette fois encore, échoué au moment précis où sa voix aurait été si vitale pour faire contrepoids aux roulements de tambours de la guerre. À quoi bon une gauche, si à chaque véritable épreuve, elle se joint au chœur national ? Le Parti travailliste s’est à nouveau révélé être un partenaire dévoué à tout gouvernement : même Yuli Tamir et Shelly Yacimovich, on ne les entend plus du tout ; le mouvement La Paix Maintenant est frappé de mutisme ; même le Meretz se tait, sauf la courageuse députée Zehava Gal-On. Quelques jours d’une guerre voulue et déjà Yehoshua Sobol avoue s’être trompé sur toute la ligne : La Paix Maintenant est tout à coup, selon lui, un « slogan infantile ». Ses amis se taisent et leur silence ne résonne pas moins. Seule l’extrême gauche donne de la voix, mais c’est une voix que personne n’écoute.

    Les ténèbres à la face de l’abîme : bien avant que la guerre ne soit conclue, on peut déjà établir qu’à son coût croissant s’ajoute aussi l’obscurité morale qui nous enveloppe et qui ne menace pas moins notre existence et notre image que les Katiouchas du Hezbollah.

    Gideon Levy
    Gideon Levy est journaliste au quotidien de gauche israélien Ha’aretz. Très critique de l’occupation israélienne, il tient dans ce journal une chronique hebdomadaire des violations commises contre les Palestiniens sous le titre de « Twilight Zone ». Au fil des ans il est devenu pour la droite israélienne une icône du « gauchiste pro-palestinien » et un alibi-repoussoir pour les autres. « Comment pourrions nous ne pas être une démocratie ? Nous laissons écrire Gideon Levy ! » a coutume de dire le ministre de la Défense, Shaul Moffaz. Gideon Levy est membre de la conférence

  5. un libanais fiere said,

    tu doi etre encor se genr de juif fanatique extremiste qui naime pa les arabe et les khretien.toi ki parle disrael un etat creyé artificiellement ka til donner a gaza et au liban.eske tu ces se ki ces passer en 1948 il yaver les palestinien il vou zan akeuyi chez zeu. vous aver former une armer avec la participation des englais et des francai et vous les aver provoquer pour les ataquer et arracher leur terre la palestine.commen oze tu parler comca au lieu kan 1948 se pay qui soi dizon sapel israel se pay artifiniel teroriste qui habite laba ? qui ete dans ce pay ? il yaver les palestinien.tu nes kun extremiste un tueur.ces vous ki faite tou le temps la mal formation combien denfan dhomme femme meur a gaza.pkoi tue des personne a qui vou aver voller leur terre chasser vous ete des criminele tu na donc pa peur de dieu na tu donc pas de coeur pour ces enfan qui grandice sur une terre qui fai apaine 360k2. penden la guerre civile libanaise en 1982 vous ete rentrer au liban vous aver colonizer le sud juska beyrouth et apret ca tu oze encor te fair victime tu devrer avoir honte de toi vous aver chasser ces civile de leur maison pour installer vo poste tuer des civile qui esseyer de se defendre.le hezbollah a ete creye pour defendre le liban et ces comca que ca a commencer vous ne pouvier rien fair contre la resistance alor pour vous soulager en tuen des famille entiere.le pilote ne prenai mm pa lapaine de voir qui ete cette famille.la plus par des civile tue ete des efan et il yaver aukun combaten du hezbollah.vous ete des assacin.sabra et chatila il yaver des campe israilien. kan les juif et kretien extremiste de ton espece son rentrer les soldat israilien non mm pa pris la painne de les defendre 4000palestinien tue des efan et des femme pour la plus par. les homme ete parti pour travailler en tunisie.pour ton information mensongaire jacques chirac na jammai di ke le hezbollah ete des teroriste il dit tout simplemen le Hezbollah « est une formation politique qui a une place importante notamment dans la communauté chiite » et qui de ce fait, doit occuper une « place de modération comme tous les autres et une place permettant de conforter la sécurité ».qui fai encor et toujour la mal formation va sur le site https://israel26hezbollah.wordpress.com/2006/08/09/arretez-le-massacre%E2%80%A6-d%E2%80%99israel/avec tu nesseyera plus jammai de mentir.2006 acose de 2 soldat capture vous zaver detrui tou les pont tou les infrastructure cette guerre ete premedite car les centrale electrique les encien boukinre du hezbollah qui heureusemen aver ete changer on ete detrui.vous aver fai le 2eme massacre de qana a 2h du matin un pilote a tirre sa bombe sur une famille qui dormai il yaver aukun combaten cete une erreur du pilote comme dabitute.en 1996 vous aver tue 200civile libanais qui se son refugier sou la protection de lonnu les kaske bleu il ete enferme dans un battimen non seulemen vous tue des civile ki non rien avoir avec le hezbollah et en plus de ca cete toujour encor des enfan dans un bebe de 17jour des kaske bleu son mort de vo crime.qui a envoyer le pilote detruire une famille entiere shimon peres le boucher sioniste aux mains rouge pour etre elu premier ministe il a envoyer un avion massacrer toute une famille et il a reuci.ces vous dir combien israel es criminele un etat qui a ete creye de sang de haine et de mort.il yaver 3 elicopterre et 2 avion.lavion es reste suspondu penden 12min il prenai des foto il a attendu ke tou les civile aye se refugier et ces la kil a commencer a tiret au moin 4 obus.toute votre vie vous ne serai que des criminele mai inchallah jerusaleme sera libere la terre de palestine sera rendu et vous saicerai tou vo crime odieu.commen peu ton laicer le monde fair ca.apret la palestine ces le liban.vous ete asoifer de sang maintenen ces liran que vous vouler attaquer a croir que vous les juif vous ne pouver pa vivre son violence;il fo kun enfan meurt pour ke vous soiyer soulager.le faite ke vo soldat meur sela vous preoccupe mm pas.le faite mm ke vo enfan meur ne vous fai aukun mal vous vouler le pouvoire.tou juif qui es contre les crime disrael et percekute chasser de soi.la verite vous fai auten mal vous naimer pa kan vous traite dassacin.les enfan qui son torture en israel batu acose dune petite pierre lancer pour esseye de preserve unpeu de terre vole.israel pay democrate israle pay du droit des enfan es pui koi encor vous vivai dans le mensonge dieu vous za chasser du moyan orient mai vous ete revenu encor plus extremiste.lolocauste na jammai existe il ya eu apaine 100.000 juif tue lolocauste ete un pretexte pour vous fair victime.il ya jammai eu de juif tue.il yaver jammai eu de camp de consontration tou ca se son des mensonge.mai inchallah tu payera tes mensonge juif extremiste vous payerai tou le mal ke vous nou faite dieu et la haut dans le ciele il ces se ki ces passer en 1948.toi mm tu ces se ki ces passer mai tu veu vivre dans le mensonge.sa te plairai kan chasse ta mere ton pere toute ta famille de leur maison sou pretexte que se ki les sache on soufaire mai quelle soufrance vous nete ke des acteur de vous meme.chimon peresse quesque kil on na a foutre des soldat capture il veu juste se fair de largen il son fou de tou les soldat mort il veu juste le pouvoir.sachai que a lavenir faite tres attention perske si vous attaquer encor le hezbolah sa ne sera pas 3but a 0 mai vous risquer de ne plus existe.depui kan la palestine demande un etat depui kan mai vou ne vouler rien partager chake jour vous prenai encor unpeu de terre.bientop les palestinien aurron une terre de 50km2 vous aver interrer a changer vo barbari sioniste car toute la soufrance que vous faite au palestinien tou sela se retournera sur vous inchallah.je lespair de tou coeur.un jour tu te levera tu viendra lir mon message et ces la ou tu dira mai il aver rason se jour la sa sera votre fin.le peuple palestinien sera libre.je te di aurevoir extremiste sioniste juif si ta envi de repondre je touvre ma porte mai si tu veu rien ecrir alor tu ces que jai raison et ke tu a perdu davence.mai noubli jammai ca 1948 kan des millier de palestinien son devenu refugier acose de vous ne loubli pas.la balle es dans ton camps reflechi bien a se ke tu va repondre perske tou les mensonge que tu va chercher et creye ne serviren a rien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :