Le monde : un titre partial dans un flot de partialité

25 août 2006 at 8:58 (Analyses, Uncategorized)

« Israël et le Liban approuvent la résolution de l’ONU, Tsahal continue de bombarder le Liban sud »

Voici ce qu’on peut à nouveau lire sur le monde.fr !

Dans le corps de l’article, on voit bien que le Hezbollah n’a pas arrêté de lancer ses missiles (155 dimanche) puisqu’un homme de 70 ans a été tué.

Mais celui qui ne lirait que le titre ne le saurait pas.

Soit on ne dit rien soit on indique que les bombardements continuent de part et d’autre.

Depuis le début de cette opération, nous avons fait un recensement des titres des articles dans le Monde.fr contenant « Hezbollah et roquette »  dans le corps (soit 145 articles), ce qui devrait faire apparaître les actions du Hezbollah en exergue.

Nous n’avons pas compté les points de vue (BHL, Kammourieh, Ben ami, Ben jelloun, Benbassa, etc.) ni ceux qui parlaient plutôt de l’ONU ou des discussions des gouvernements. Nous n’avons pris en compte que les articles concernant les combats et nous constatons (sur 82 articles):

          38 articles mettant en cause Israel dans le titre (46%)

          16 articles mettant en cause le Hezbollah (20%), seulement ? pourrait on dire.

          28 articles a priori considérés comme neutres. (34%)

          Cependant dans 8 articles mettant en cause le Hezbollah (soit la moitié) et 6 « neutres » nous notons que le Hezbollah apparaît comme celui qui réplique à une action Israélienne (ex : « Israël multiplie les raids sur le Liban, le Hezbollah fait pleuvoir des roquettes », ou « Israël promet une offensive « sans limite » au Liban, le Hezbollah réplique »), ou bien le Hezbollah n’est pas cité (« bombardements sur Haifa », ou « chute record de roquettes sur Israel qui poursuit son opération terrestre »).

          A aucun moment nous n’avons un titre disant simplement  que le Hezbollah a kidnappé des soldats Israeliens et tire des roquettes sans raison sur Israel, d’où la réaction d’Israel.

         A côté de çà on trouve des titres clairement faux comme : « La guerre entre Israël et ses voisins mobilise la diplomatie mondiale » alors qu’il n’y a pas de guerre entre Israel et ses voisins mais entre Israel et le Hezbollah qui l’a provoqué.

Très peu d’information par contre sur la manière critique dont un certain nombre de libanais perçoivent l’action du Hezbollah.

La recherche « hezbollah chretien » montre 36 articles dont deux ou trois concernent l’avis (et la vie) des libanais, et en plus avec des titres extrèmement neutres (ex :« Proche-Orient : comment les Libanais vivent-ils la crise ? » ou « Vu de Beyrouth : entre colère et attente ».)

Pourtant dans une newsletter du Monde on fait référence au site du journal L’Orient Le Jour (www.lorient-lejour.com) , le grand journal libanais en langue française. Parmi de multiples choses très intéressantes sur la perception par les  libanais de ce conflit, on peut y lire un article titré « Baalbeck sous la coupe du Hezbollah ».

Où on voit que l’armée et la police libanaise de la ville restent dans leurs casernes et que les membres du Hezbollah occupent tout le terrain.

Tout cela on ne le trouve pas dans le Monde.fr. Y aurait il pénurie de journalistes au Monde, ou ont-ils peur des représailles du Hezbollah, ou ont-ils tellement d’assurance sur qui est blanc et qui est noir qu’il n’y a plus de nécessité de faire un vrai travail d’investigation ?

J’ajoute qu’on trouve également des articles sur la perception des populations dans le monde mais toujours des minorités qui critiquent leur gouvernement « aligné sur Israel ». Ex : Les allemands (des voix se font entendre..), les britanniques, les libanais du Canada, certainement une part prépondérante de la population canadienne. Mais la voix de ceux qui approuvent leur gouvernement ou des juifs de France qui critiquent leur gouvernement et la perception du « rôle stabilisateur de l’Iran dans la région » comme disait Douste-Blazy, il n’en est pas question dans le Monde.

En conclusion, on retrouve un biais qu’on pensait largement corrigé depuis des mois et on aimerait que le médiateur se plonge un peu profondément sur ce déséquilibre flagrant.

Bien sincèrement,

Bernard Haddad

Permalien 3 commentaires

Guerre contre le Hezbollah, par Guy Milliere

24 août 2006 at 10:35 (Analyses)

Guerre contre le HezbollahMilliere Guy – mercredi 26 juillet 2006

La situation au Proche-Orient est le dossier majeur du moment, et le restera des semaines et des mois à venir. La survie d’Israël est en jeu, et les dirigeants français adoptent une posture qui montre que, décidément, certaines choses ne changent jamais. On ne voit à la télévision que la situation du Liban et des Libanais. On n’entend parler, peu ou prou, que les citoyens français d’origine libanaise. L’armée israélienne est présentée comme l’armée qui agresse et qui détruit.

Si je dirigeais al Manar ou al Djazira, je porterais plainte pour concurrence déloyale contre les chaînes françaises. Quant aux déclarations des dirigeants politiques ! Chirac, Douste-Blazy, Villepin, c’est un vrai festival. Et dire que ces gens commémoraient l’affaire Dreyfus voici peu ! Je ne veux croire qu’ils n’aiment les juifs que lorsqu’ils sont morts, mais il m’arrive de m’interroger.

Je viens de lire la lettre ouverte qu’un juif Français a adressée au Président de la République française depuis Haïfa bombardée, et je ne puis que comprendre cet homme. Certes, la population libanaise souffre, mais la population israélienne ne souffre-t-elle pas elle aussi ? Combien de Libanais s’en prennent à leurs réels ennemis, qui ne sont pas les Israéliens, mais les terroristes du Hezbollah, qui ont installé un État dans l’État, et ont même deux ministres au gouvernement ?

Certes, des infrastructures libanaises sont détruites, mais si ces infrastructures ne servaient pas à alimenter le Hezbollah en armes et en explosifs, serait-il nécessaire de les détruire ? Si la France et ladite « communauté internationale » avaient voulu faire quelque chose depuis longtemps, ce quelque chose n’aurait-il pas été de mettre le Hezbollah hors d’état de nuire, de façon à ce que le Liban puisse redevenir effectivement un pays libre ?

Parler du Liban qui souffre aujourd’hui, en oubliant qu’on a fermé les yeux sur le fait que le Liban abritait un mouvement aux intentions génocidaires explicites, relève de l’hypocrisie pure. Dire qu’il faut faire appel à l’ONU, alors que des casques bleus sont sur place au Sud Liban depuis des années et travaillent main dans la main avec les terroristes du Hezbollah, relève de l’imposture absolue.

L’État libanais étant occupé et tenu en partie par des criminels assoiffés de sang et ne parvenant pas à s’en débarrasser, il faut bien que quelqu’un le fasse à sa place, et Israël est très bien placé pour faire le nécessaire. Le contexte est propice : les États-Unis font et feront tout pour qu’Israël ait les mains libres, et c’est une attitude digne de Bush, l’héritier spirituel de Reagan. Les pays arabes de la région, à l’exception de la Syrie, dénoncent le Hezbollah sans retenue, eux qui voient la révolution en cours résultant de la doctrine Bush.

Il reste la France pour s’opposer, et c’est si peu de chose, la France désormais. Il faudra encore quelques jours pour que Tsahal en finisse avec les excités que guide Nasrallah, mais il faut en finir. C’est la condition de la paix pour Israël, et c’est la condition de la paix pour le Liban qui aura enfin sa chance de redevenir un État effectivement indépendant. Il restera à régler les problèmes de Cisjordanie et de Gaza où, si le Hamas se retrouve réduit au même état d’ectoplasme que le Hezbollah, ce sera un bienfait immense pour les Israéliens et aussi pour les Arabes de Cisjordanie et de Gaza, qui mériteraient de vivre libre et en paix à côté de voisins israéliens vivant eux aussi libres et en paix.

La destruction, un par un, des ministères palestiniens est une suite de gestes vers la liberté des Arabes palestiniens. Faut-il le redire ? Il n’y aura pas d’État palestinien issu de l’Autorité Palestinienne, car un État démocratique, non corrompu, non tourné vers la violence absolue issu de l’Autorité palestinienne est impensable. On le sait en Israël et aux États-Unis. Quand Israël en aura fini avec le Hezbollah, le Hamas, l’Autorité Palestinienne, il faudra regarder plus loin : la paix ne viendra qu’après un changement de régime en Syrie et en Iran. Derrière l’embrasement actuel, il y a fondamentalement les intentions génocidaires du régime des mollahs.

Ce régime ne se contente pas d’utiliser le Hamas et le Hezbollah contre Israël, il tue en Irak, il veut l’affrontement ultime avec la civilisation. Il faudra en finir tôt ou tard. Par son attitude actuelle, le gouvernement français tourne le dos aux valeurs même de la civilisation.

Permalien Un commentaire

Solidarité

11 août 2006 at 9:01 (Analyses, Uncategorized)

Rien ne semble mieux exprimer – aujourd’hui comme hier – les exigences modernes de la SOLIDARITÉ que le célèbre poème qui commence par les vers suivants :  » Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes  » attribué au pasteur et théologien allemand Martin Niemöller (1892 – 1984) :

« Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes,

Je n’ai rien dit. Je n’étais pas communiste. Lorsqu’ils sont venus chercher les sociaux-démocrates, Je n’ai rien dit. Je n’étais pas social-démocrate. Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit. Je n’étais pas syndicaliste. Lorsqu’ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai rien dit. Je n’étais pas catholique. Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai rien dit. Je n’étais pas juif. Puis ils sont venus me chercher… Et il ne restait plus personne pour protester. »

Remplacez donc le mot nazi pour *terroristes* , Le mot chercher par *attaquer* …et tous les noms de groupes par des pays et ça donnera :

Les Terroristes sont venus attaquer :
*source : http://www.mediasetdemocratie.net/Religion/Attentats-islamistes.htm
*Les endroits, les dates et le nombre de victimes sont authentiques, car vérifiés dans le Quid 2006.

USA :
2001 Attentats-suicides au World Trade Center (New York) et au Pentagone (Washington), + avion tombé en Pennsylvanie:
environ 3000 morts

Espagne
2004 Madrid, train: 200 morts, 1500 blessés
Angleterre
2005 4 attentats à Londres : environ 50 morts et 700 blessés
Liban
1983 Attentat-suicide, Beyrouth: 241 morts américains, 58 morts français

Arabie-Saoudite
2003 Riyad, 35 morts, près de 200 blessés dans un complexe résidentiel

Yemen
2000 Destroyer USS Cole, Aden 17 morts, 40 blessés
Égypte
2005 Plusieurs attentats à Charm el Cheikh : environ 80 morts et 200 blessés

Kenya
2002 Mombasa, 2 attentats anti-israéliens, contre un hôtel et un avion d’El Al: 18 morts

Tanzanie
1998 Ambassade Américaine à Dar es Salam (quelques centaines de morts et des milliers de blessés).

Inde
2002 Centre américain de Calcutta, Inde: 20 morts, 20 blessés
Pakistan
2002 Islamabad, attentat dans un temple protestant: 5 morts, 46 blessés
2002 attaque d’une école chrétienne: 6 morts

Tunisie
2002 Djerba, , camion piégé contre synagogue: 21 morts
Afghanistan
2002 Explosion près de la résidence du personnel des Nations unies à Kaboul

Philippines
2003 Davao, Attentat contre un aéroport: 21 morts
Maroc
2003
Casablanca,: 45 morts

Indonésie
2002 Attentat de Bali, 200 morts, 300 blessés

Turquie
2003 Istanbul, attentats contre 2 synagogues: 23 morts, plus de 300 blessés
Russie
2004 Ossétie du Nord, prise d’otages tchétchène dans une école,
plus de 330 morts et 700 blessés
Pays-Bas
2004 Assassinat du cinéaste Théo van Gogh à Amsterdam par un islamiste
Qatar
2005 Attentat à la voiture piégée au devant le théâtre d’une école : 1 mort, 12 blessésBangladesh
2005 350 attentats, perpétrés quasi simultanément par des islamistes du groupe « Jamayetul Mujahideen » qui réclament l’instauration de la loi islamique. Il y a au moins 1 mort et 13 blessés

Jordanie
2005 3 attentats contre des hôtels à Amman Environ 57 morts et 100 blessés.

*J’ai délibérément choisi qu’UN attentat par pays (certainement les plus parlant pour les plus jeunes, car plus récents). Ceci dit, tous les pays ne sont pas la non plus.*

Mais je n’entends jamais (ou très peu) les gens manifester ou condamner ces actions. Parce que VOUS n’en avez pas encore souffert directement? VOTRE petite vie de base n’a pas encore été chamboulée par de tels actions?

Vous noterez que je n’ai pas cité Israël (car la liste est trop longue et qu’en ce moment, rien ne vaut l’information LIVE des nouvelles) POURTANT, Israël est le rempart de votre civilisation. Un mur qui, tombé, sera enjambé par les terroristes pour vous atteindre.Comme le dit le poème du début : …à la fin, il ne restera que vous… et personne pour vous aider…Mais il ne faudra pas pleurer parce que les Terroristes auront mis le grappin sur votre pays, vos valeurs et vos enfants…Rien ne vaut la solidarité des peuples sur lesquels reposent la liberté et l’égalité (le plus possible) contre des gens qui sèment la terreur et qui n’ont pas les mêmes valeurs que nous de la vie. N’oubliez pas que notre sensibilité vient d’un courrant appelé l’humanisme, et que les Terroristes (et les pays qui les soutiennent) n’ont pas passé cette phase de l’évolution. Il ne faut pas se tromper d’ennemi, ni sur estimer la valeur intellectuelle de ceux-ci. L’union fait la force… et c’est l’union contre les Islamistes radicaux dont je parle. L’union contre ceux qui nous haïssent. L’union contre le Mal.

Étudiante de 20 ans, CANADA : klicool@hotmail.com

Permalien Un commentaire

« ARRETEZ LE MASSACRE… D’ISRAËL !!! »

9 août 2006 at 12:22 (Analyses)

Je vous envoie l’article écrit par une non-Juive :

—– Original Message —–

From: Sylviane Delmas

Subject: Soutien des non-juifs à Israël

ARRETEZ LE MASSACRE… D’ISRAËL !!!

Au début de ce conflit israélo-hezbollien (pas encore israélo-libanais),
tout le monde s’accordait à dire que le Hezbollah ayant déclenché les
hostilités en enlevant deux soldats de Tsahal et en tirant des roquettes sur
le nord d’Israël, Israël était en état de légitime défense. Le chœur des
nations occidentales – pour une fois – était plutôt harmonieux. Mais… mais
évidemment c’était trop beau pour durer…

Posons brièvement le décor : d’un côté une démocratie (Israël), une armée
régulière avec une éthique (Tsahal), des soldats prêts à donner leur vie
pour défendre leur terre et ses habitants. En face, des terroristes (le
Hezbollah), une horde de fous d’Allah à la solde de pays hostiles (l’Iran et
de la Syrie) chargés – entre autre – de détourner l’attention du monde sur
le programme nucléaire iranien.

Or pour une fois personne n’était dupe. Même Chirac qualifiait le Hezbollah
de terroriste et demandait l’application de la résolution 1559 visant à le
désarmer! On croyait rêver éveillés. Mais… mais évidemment c’était trop beau
pour durer…

Au fil des jours et des images télévisées ne se lassant pas de montrer des
«civils» libanais au milieu des ruines de leur pays, le chœur des nations a
commencé à sonner de façon différente, de plus en plus discordante. On a
d’abord parlé de «disproportion de la riposte». Disproportion par rapport à
quoi? A l’armement? C’est vrai que si le Hezbollah possédait la même
puissance de feu qu’Israël, il ne l’utiliserait certainement pas. Comment
pourrions-nous en douter alors qu’il en donne la preuve chaque jour?
Disproportion par rapport aux victimes? C’est vrai, ça : Tsahal ne tue QUE
des civils, et par centaines. De pauvres «civils» innocents, surtout des
enfants dont on se délecte de nous montrer les corps mutilés. Aucun
terroriste mort ou blessé, à croire qu’ils ont des pouvoirs surnaturels.
Peut-être qu’ils sont immortels, indestructibles, fantomatiques. Oui, les
«combattants» du Hezbollah sont sûrement les nouveaux highlanders des temps
modernes…

Et voilà qu’une fois de plus le monde entier se fait manipuler à un point
qui en serait risible si la situation n’était pas aussi tragique. On n’a
visiblement toujours pas compris que la seule guerre que les terroristes
sont capables de gagner contre Israël, c’est celle des images et de la
désinformation. Et quelle réussite depuis 1948 ! D’ailleurs ils sont
tellement forts à ce jeu-là, que même certains Juifs et Israéliens s’y
laissent encore prendre, de Deir Yassin en 1948 à Jenine en 2002 en passant
par Sabra & Chatila en 1982 … On ne va pas revenir là-dessus, ceux qui
savent, savent. Les autres n’ont qu’à continuer de fantasmer… De toute
manière ça les arrange.

Car aujourd’hui comme hier, les vrais coupables et les seuls responsables
sont ces soi-disant «combattants» dont l’unique génie stratégique consiste à
se mêler à la population civile qui leur sert de bouclier humain. Même si
quelques Libanais courageux et lucides ont osé le dire, on ne s’y est pas
attardés dans la presse, préférant passer en boucle les images des
populations errantes, des blessés, des cadavres, tous des «civils»
innocents, des femmes et des enfants dont on martèle le nombre de morts à
longueur de journaux, avec des tremolos de révolte ou de pitié dans la voix.
Un vrai pilonnage intellectuel qui n’a rien à envier à la force de frappe de
Tsahal…

…Tsahal qui détruit le Liban, gratuitement, juste pour le plaisir. Peu
importe que le pays du Cèdre soit dirigé par un nid de terroristes, peu
importe que le Hezbollah soit un état dans l’état prenant tout le pays en
otage, peu importe que les hommes politiques libanais soient faibles,
corrompus ou complices, peu importe que tous les endroits que frappent les
Israéliens abritent des criminels, des armes, des lance-roquettes, des
missiles. Tout le monde préfère se fier aux apparences. 1982 n’a servi de
leçon à personne visiblement. Hier c’était l’OLP avec Arafat, aujourd’hui
c’est le Hezbollah avec Nasrallah, et on replonge la tête la première dans
le piège de la propagande et de la désinformation. Non seulement on laisse
une fois de plus Israël se charger du sale boulot parce que ni les Libanais,
ni les démocraties occidentales n’ont le courage de le faire, mais en plus
on juge, on commente, on accuse, on s’érige en chantre de la morale et de la
justice. Alors qu’encore une fois on se laisse juste rouler dans la farine
par de dangereux manipulateurs.

Ces immondes lâches jubilent maintenant qu’ils ont réussi à avoir LEUR
massacre (en attendant de trouver mieux), celui qui dresse déjà le reste du
monde contre Israël : Kana. Et toutes les nations de retourner leur veste
dans un superbe élan de justice et d’humanité en criant au crime de guerre.
Que les terroristes se soient mêlés volontairement aux civils, on s’en fout.
Qu’ils aient empêché les civils de fuir, on s’en fout. Qu’on ne soit pas
très sûr de l’origine des explosions, on s’en fout aussi. C’est tellement
bon de pouvoir recommencer à accuser Israël de tous les maux de la terre,
comme on le faisait autrefois avec les Juifs. C’est tellement rassurant de
pouvoir retrouver ses vieux réflexes pavloviens.

Au fait, tous ces gens qui se permettent de juger, de commenter, de
condamner, eux qui sont si intelligents et objectifs, ce serait bien qu’ils
expliquent comment on distingue un civil d’un terroriste, vu que ce dernier
n’a pas d’uniforme, surtout quand il se trouve dans une école, dans une
mosquée, dans un hôpital, dans un immeuble apparemment ordinaire.

Dans un reportage récent (I<Télé le 6 août) sur de «pauvres» civils libanais
réfugiés au 3ème sous-sol d’un parking, et généreusement pris en charge par
le Hezbollah, quand le journaliste donne la parole à de «pauvres» mères de
famille, voilà ce qu’elles disent : «Notre meilleure arme contre Israël ce
sont nos enfants. Les Israéliens les tuent mais on en fait beaucoup d’autres
qui se battront pour le Hezbollah…» Si j’ai bien compris, ces mères qu’on
ose plaindre se considèrent elles-mêmes comme des usines à produire de la
chair à canon. La vie de leurs enfants n’a aucune valeur, elles les
sacrifient sans l’ombre d’un remords à leur idole Hassan Nasrallah… Cela
rappelle la très belle phrase de Golda Meir qui disait : «Le jour où les
Arabes auront plus d’amour pour leurs enfants que de haine pour les Juifs,
alors ce jour-là, la paix sera possible». Des décennies après, on en est
loin, très loin, de plus en plus loin… D’ailleurs qui aujourd’hui refuse la
proposition franco-américaine de cessez-le-feu ? Et bien c’est le Liban, ce
pays martyr qui visiblement tient à le rester.

Moi en regardant les infos, j’ai juste envie de vomir. Et d’aller vivre (ou
mourir) en Israël, parce que c’est le dernier rempart du monde libre contre
des fous assoiffés de haine au point de sacrifier leurs innocents alors
qu’ils devraient les défendre s’ils possédaient ne serait-ce qu’une once
d’humanité. Cette humanité incarnée par Israël, donc insupportable à leurs
yeux. Seule solution pour eux : rayer l’état hébreux de la carte. Ça fait 58
ans qu’ils essayent en vain mais ils insistent… Quelle persévérance, on en
serait presque admiratifs s’ils étaient portés par un idéal (comme ils
voudraient le faire croire) et non par la haine (comme on le constate chaque
jour).

Quant à Israël, jusqu’à présent c’est la SEULE nation au monde qui n’a
JAMAIS cédé au terrorisme. Et elle en paye le prix chaque jour. En 1953,
après un raid de représailles particulièrement violent effectué par l’unité
101 contre des fedayin qui s’en prenaient aux civils israéliens sans
défense, David Ben Gourion a dit à Ariel Sharon : «Peu importe ce que dira
le reste du monde d’Israël, peu importe ce qu’on dira d’Israël partout
ailleurs. La seule chose qui importe, c’est que nous puissions survivre ici.
Et tant qu’il ne sera pas clair qu’il y a un prix pour chaque vie juive, on
ne pourra pas le faire».

Ben Gourion avait raison. Sauf que les Israéliens aujourd’hui ne doivent
plus «survivre» mais «vivre». Alors j’aimerais adresser un message de la
part des non-Juifs qui sont de plus en plus nombreux à soutenir Israël :
«Tenez bon, fils d’Israël, la Justice et le Droit sont de votre côté, même
si le monde entier s’évertue régulièrement à nous faire croire le contraire.
Vous n’êtes ni coupables, ni responsables. Depuis toujours on vous oblige à
la guerre alors que vous ne rêvez que de paix. On ne vous a jamais laissé le
choix (ein brera). Alors nous sommes à vos côtés. Nos gouvernements ne
représentent qu’eux-mêmes et ne servent que leurs intérêts. Mais ceux qui
pensent librement, ceux qui connaissent la vérité et le sens du mot «idéal»,
eux vous soutiennent pleinement. Ils savent que si un jour, aussi lointain
soit-il, vos ennemis qui sont aussi les nôtres, finissaient par vaincre et
qu’Israël cessait d’exister, ça signifierait que le monde ne mérite que les
ténèbres pour le reste de l’éternité…»

Quand les nations qui se disent libres et démocratiques auront compris ça,
elles auront tout compris. Alors peu importe ce que dit le reste du monde…

Auteur : sylviane.nice@hotmail.fr

Permalien 5 commentaires

Dégâts en Israel : les chiffres de l’Agence Juive

2 août 2006 at 1:17 (Analyses)

1. Chiffres de l’Agence Juive :

Il y a actuellement 8 728 enfants évacués du nord dans les camps dété d’urgence de lAgence juive pour Israël.

2. (Selon « Haaretz » et « Yediot Aharonot« , 01/08/06)

Depuis le début des combats :

·Nombre de civils tués : 18
·Nombre de katyouchas lancées sur le nord : 1900
·Nombre de blessés : 27 sérieusement, 40 moyens, des dizaines de personnes légèrement blessées
·Nombre de personnes souffrant de chocs et de traumatismes : 1516

Nombre de missiles ayant atterri depuis le début des affrontements, par localité

Région de Kiryat Shmona : 388
Nahariya : 353
Meona : 312
Safed : 283
Carmiel: 118
Rosh Pina / Hatzor / Yessod Hamaala: 115
Tibériade : 82
Haïfa : 65
Krayot (entre Haïfa et Akko/ Saint-Jean d’Acre) : 57
Akko (Saint-Jean d’Acre): 54
Golan : 41
Afoula : 7
Nazareth : 5
Chfaram : 4
Moughar : 1

Coût des dégâts: plus dun milliard de shekels (4.4 NIS = $1)

Exemples de dégâts causés par des roquettes :

Kiryat Shmona : 435 maisons, 33 voitures, des institutions publiques, des centres commerciaux
Hatzor Ha-Galil : 40 maisons et appartements
Safed et ses environs : 361 appartements, 26 voitures, des synagogues et des usines
Maalot : 65 maisons et appartements
Carmiel : 466 maisons et appartements
Nahariya : 300 maisons et appartements
Akko : 39 maisons et appartements
Haïfa : 1 300 maisons et appartements, 300 usines et véhicules

Nombre total de localités ayant subi des dégâts : 60

Permalien Laisser un commentaire

Ouvrez vos yeux et dites « Barouh Hachem » (mais qui est La source de toute bénédiction ?)

1 août 2006 at 4:33 (Analyses)

Nissim véNiflaot : Miracles sur miracles, tous les jours
Extrait d’une journée sous les tirs du Hezbollah en Terre Sainte


* 8:25 : Front sud : les Palestiniens ont tiré trois roquettes Qassam du nord de la bande de Gaza en direction du Néguev occidental. L’une d’entre elles a atterri dans un entrepôt situé près de la salle à manger de Nahal Oz, la seconde à côté de cette localité. Le troisième engin a fini sa course près du kibboutz Or Haner. On ne déplore aucun blessé. (Guysen.Israël.News)

* 08:52 : Front sud : un quatrième Qassam a atterri près d’une habitation dans le kibboutz Yad Mordechaï, sans faire ni blessé ni dégât. En riposte, l’artillerie de Tsahal pilonne les aires de lancement de roquettes au nord de la bande de Gaza. (Guysen.Israël.News)
 

* 09:50 : Front sud : une cinquième roquette Qassam vient de s’abattre près de Zikim, dans un terrain vague sans faire de dégât. (Guysen.Israël.News)

* 09:52 : Front nord : quatre roquettes Katioucha se sont abattues il y a quelques minutes dans la région de Kiryat Shmona, sans faire de blessé. (Guysen.Israël.News)

* 13:37 : Front nord : le Hezbollah, rompant le cessez-le-feu, a bien tiré ce matin une salve de Katioucha sur Kiryat Shmona. Les points d’impact des projectiles ont été localisés. Il n’y a eu ni blessé ni dégât. (Guysen.Israël.News) L’artillerie lourde de Tsahal est entrée en action, pilonnant les aires de lancement au Liban sud.


* 17:28 : Selon des responsables militaires, Tsahal aurait anéanti les deux-tiers des missiles de longue portée du Hezbollah. (Guysen.Israël.News) * 18:22 : Front sud : Deux roquettes Qassam tirées depuis le sud de la bande de Gaza ont atterri dans des terrains vagues à proximité d’un kibboutz du Néguev occidental. (Guysen.Israël.News)


 
* 20:08 : Front sud : Une roquette Qassam lancée depuis la bande de Gaza en direction d’Israël vient d’atterrir dans un terrain vague, sans provoquer, ni victimes, ni dégâts. (Guysen.Israël.News) * 21:45 : Une voiture civile israélienne vient d’essuyer des tirs palestiniens, au nord-ouest de Ramallah. Aucune victime n’a été signalée, mais le véhicule a été endommagé. (Guysen.Israël.News)


 * 22:25 : Judée-Samarie : deux Palestiniens ont activé une charge explosive à proximité de la barrière de sécurité attenante aux localités de Metsar et Magal. Une sourde explosion a été entendue par les habitants, mais aucun dommage n’a été signalé. (Guysen.Israël.News) Les forces armées postées en observation ont pu identifier les deux terroristes qui tentaient de fuir.

 * 07:24 : Front sud : Cinq roquettes Qassam sont tombées sur le Néguev. Dont deux sur le kibboutz Nahal Oz. Une maison a été endommagée, mais on ne déplore aucun blessé. (Guysen.Israël.News) * 07:58 : Front nord : Des terroristes du Hezbollah ont tiré plusieurs obus de mortier en direction d’Israël. Les obus sont tombés dans des terrains vagues, ne causant aucun blessé. (Guysen.Israël.News)

* 08:39 : Front sud : des forces de Tsahal ont essuyé des tirs près de Beit Hagi, au sud de Har Hébron. On ne fait pas état de blessés. (Guysen.Israël.News)

* 10:25 : Front nord : selon les dernières informations, les salves de Katioucha tirées sur Metoula n’ont pas causé de blessés. (Guysen.Israël.News)

(merci à David Pitoun)

Permalien Un commentaire