Communiqué : Juif.org, infos Israel et Monde Juif

11 juillet 2007 at 1:46 (Annonces, Presse)

Juif.org

Juif.org est un média apolitique créé dans le but d’offrir une vision globale et la plus complète possible de l’information circulant autour d’Israël et du monde Juif, en temps réel et à destination de la communauté francophone.

Information

En terme d’information, Juif.org offre d’une part un accès aux articles et dépêches d’une multitude de sources officielles, qualifiées et sans partis pris.

D’autre part, il diffuse de l’information « vue d’Israël » et des articles d’opinions soumis à notre rédaction par divers contributeurs à travers la planète, et ouvrant droit à débattre en ligne.

Mais Juif.org, c’est aussi l’agrégation de nombreux contenus divers et variés, et notamment multimédia : vidéos amateurs, interviews, photos et reportages de la terre d’Israël vous seront proposées d’une façon régulière.

Ambition

Notre ambition est donc de vous présenter un outil Internet où convergeront tous types de contenus thématisés :

Antisémitisme : racisme envers les juifs et Israël
Communauté Juive et Judaïsme
Culture Juive et Israélienne
Diplomatie au Moyen-Orient et en Israël
Défense d’Israël dans le Moyen-Orient
Economie Israélienne & Finances
Actualité Politique d’Israël
Sciences et Technologies Israéliennes
Sport Israélien
Voyage en Israël, Tourisme,…

De part cette quantité et régularité d’informations, Juif.org devrait être en mesure de vous proposer sans cesse un meilleur accès à celle-ci, principalement par le biais d’une « alerte email » quotidienne ou hebdomadaire.

Staff

Notre équipe, localisée principalement à Hong-Kong et en Israël, est composée de spécialistes Internet et d’experts de l’information. D’autres, sont des collaborateurs-contributeurs bénévoles.

L’éthique commune à notre équipe et aux informations qu’elle diffuse est constituée par les principes suivants : démocratie, respect de l’autre, honnêteté intellectuelle et condamnation à toute forme de racisme et de terrorisme.

Participez !

Désireux de nous développer, nous sommes ouverts à toutes propositions de collaboration de près ou de loin, d’indépendants ou de sociétés croyant en ce projet et désireux de rejoindre cette aventure.

Que ce soit dans le domaine financier, journalistique, technique, graphique, communication, ou autre… n’hésitez pas une seule seconde à nous contacter !

http://www.juif.org

Publicités

Permalien Un commentaire

Iran : Concours de caricatures sur l’holocauste à Téhéran

25 août 2006 at 8:50 (Presse)

Le concours des caricatures sur la shoah que le président Iranien avait évoqué au moment du scandale sur les caricatures de Mahomet a vraiment lieu !
(Mais évidemment, le monde ne se mettra cette fois pas en émoi)

mercredi 16 aout 2006, 17h52 AFP

Des caricatures sur l’holocauste des juifs s’exposent à Téhéran

TEHERAN (AFP) – Le poster montre trois casques allemands de la deuxième guerre mondiale, dont un porte l’étoile de David: bienvenue à l’exposition du concours international de caricatures sur l’holocauste des juifs dans la deuxième guerre mondiale, dans la capitale iranienne.
« Nous avons ouvert cette exposition pour trouver où était la limite de la liberté d’expression chez les Occidentaux », a déclaré Massoud Shojai, directeur de l’association Iran Caricature, co-organisatrice de l’évènement, en l’inaugurant lundi. Une foule d’étudiants en art avait été conviée, sur invitation, et les visiteurs ordinaires y avaient été attirés par des annonces à la télévision.

Le concours a été lancé en février en réponse à la publication de caricatures du prophète Mahomet dans des journaux européens. Elles avaient provoqué de violentes manifestations dans plusieurs pays musulmans, dont des attaques d’ambassades occidentales en Iran. Les autorités iraniennes s’étaient indignées à l’époque qu’il soit possible de caricaturer le prophète, mais pas de mettre en doute l’holocauste des juifs pendant la deuxième guerre mondiale. « Ils peuvent écrire ce qu’ils veulent sur le prophète, mais si quelqu’un exprime des doutes sur l’holocauste, il est puni d’une amende ou envoyé en prison », a dit M. Shojai en ouvrant l’exposition, prévue pour durer un mois et située dans le musée d’art contemporain palestinien. « Nous sommes préoccupés par les véritables holocaustes prenant place autour de nous », a ajouté M. Shojai, en jugeant les compte-rendu historiques sur ce dernier « exagérés ». Les dirigeants iraniens ont répété à de nombreuses reprises que le seul véritable « holocauste » qui compte serait celui des Palestiniens.

Les plus de 200 caricatures exposées ont été sélectionnées sur un total d’environ 1.100, envoyées de quelque 60 pays, a expliqué M. Shojai, à la suite d’un concours lancé en février par Iran Caricature et le quotidien conservateur Hamshahri. De nombreux dessins reprennent le stéréotype du juif au nez crochu, si courant dans les caricatures antisémites de la presse nazie. Plus proche du sujet, une caricature représente une croix gammée se transformant en étoile de David barbelée étranglant des Palestiniens, ou Adolf Hitler exhortant l’actuelle direction d’Israël à procéder à un holocauste. Un jury de cinq caricaturistes iraniens « fameux », selon M. Shojai, désignera les trois « meilleurs » dessins, qui seront récompensés par des sommes de 12.000, 8.000 et 5.000 dollars. L’Iran est l’ennemi juré d’Israël et les thèses révisionnistes sur l’authenticité ou l’ampleur de l’holocauste y trouvent un écho certain.

Un visiteur de l’exposition, se présentant sous son seul prénom de Hossein, fonctionnaire, déplore « le trop grand nombre de caricatures, dont beaucoup sont hors sujet ». Mais au sujet de l’holocauste des juifs, il estime que « cette question est exagérée ». Le président iranien ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad a multiplié les déclarations à ce sujet depuis son élection l’été dernier.

Il a qualifié notamment l’holocauste de « mythe » dont les pays européens se seraient servis selon lui pour justifier la création de l’Etat d’Israël sur la terre des Palestiniens. M. Shojai, un diplômé d’art graphique âgé de 43 ans, reprend cette argumentation en expliquant que « bien que nous ne nions pas que des juifs aient été tués lors de la (deuxième) guerre (mondiale), pourquoi les Palestiniens devraient-ils en payer le prix? ».

Permalien 6 commentaires

L’Iran a menacé la France !

24 août 2006 at 10:32 (Annonces, Presse)

L’IRAN A MENACÉ LA FRANCE

23/08/06 – 16:00
Jérusalem

Après avoir tout fait pour retrouver une légitimité diplomatique dans la crise du Liban opposant Israël au Hezbollah, la France a l’air bien penaud avec ses 200 soldats envoyés dans la force de la FINUL, les portant à 400 au total, au lieu des 5000 promis.

Le Quai d’Orsay d’abord si prompt à voler au secours de son protégé (le Liban), a révisé ses ambitions à la baisse, prétextant que les prérogatives des soldats de la Force Internationale au Sud Liban n’étaient pas assez clairement définies. La France ne voulait pas assumer seule la charge de désarmer le groupe terroriste chiite.

Alors que les premiers soldats français débarquent dans la région, les raisons du changement d’attitude de l’Hexagone ne semblaient pas très claires jusqu’à ce que des sources autorisées israéliennes nous révèlent le dessous des cartes.

Selon un ancien haut responsable de la sécurité israélienne, la France aurait fait l’objet d’un chantage économique de la part de l’Iran. D’après ces informations, le gouvernement de Téhéran aurait menacé Paris de rompre ses contrats avec le constructeur automobile Renault si les forces armées de la France se déployaient au Sud Liban.

Si ces révélations s’avéraient exactes, cela confirmerait une fois de plus que le véritable décideur dans la région est bien l’Iran qui dicte sa volonté aux différents acteurs du conflit.

De quoi se montrer encore plus inquiet concernant le dossier de l’armement nucléaire iranien. Des voix en Israël commencent même à envisager de se préparer militairement et sécuritairement au conflit imminent avec l’Iran qui semble se rapprocher dangereusement.

Source : http://www.infolive.tv/index.php?id=78

Permalien Laisser un commentaire

Hezbollywood : les montages et mensonges médiatiques au Liban

15 août 2006 at 11:15 (Presse, Vidéos)

Absolument ignoble et surréaliste !

Voici une vidéo de faux sauveteurs libanais inhumain, diffusée par une chaine allemande, montrant ceux-ci emporter le corps d’un enfant mort sur une civière puis dans l’ambulance. Et puis non! Un des sauveteurs signale que trop peu de photos ont été prises sur ce mort libanais, et il faut refaire la scène : « descendez l’enfant, découvrez lui le visage, prenez quelques photos visage découvert et remontez-le« …

Voir ici :http://s139992482.onlinehome.fr/israel26hezbollah/hezbollywood.htm

Pauvre gosse, pauvres menteurs, pauvres types

Permalien 4 commentaires

Palestiniens : le Djihad Islamique tue un arabe sur une place publique

15 août 2006 at 10:52 (Photos, Presse)

Sur une place publique le dimanche 13 août 2006, deux membres du Djihad Islamique executent et tuent devant des centaines de palestiniens excités, un arabe de 22 ans qu’ils soupçonnent de collaborer avec Israel. Habituel dans la rue palestinienne.
Comme des animaux sauvages!

La vidéo choquante ici : http://infolive.tv/web_player.php?id=358&content=7


Ils mitraillent le corps, les yeux bandées (par « pudeur »)


La foule palestinienne « achève » l’homme mort


Ils découvrent son visage et le prennent en photo


Une mère de kamikaze vient piétiner le pauvre homme

La vidéo choquante ici : http://infolive.tv/web_player.php?id=358&content=7

Permalien 26 commentaires

Sunday Times (photo): « Le Hezbollah combat depuis les zones résidentielles des civils »

11 août 2006 at 1:42 (Photos, Presse)

Pour tous les journaux français qui n’auraient pas de reporters capables de dénicher ce genre de photo :

Cliquez sur l’image ci-dessous pour l’article
Hezbollah civils 

Permalien 7 commentaires

Répercussions : « Un touriste italien tué à coups de couteau à Jérusalem »

11 août 2006 at 11:57 (Presse)

Un touriste italien tué à coups de couteau à Jérusalem
Yael Ancri
vendredi 11 août 2006 – 00:16
sakin2-s.jpgUn touriste italien de 24 ans a été tué jeudi soir à coups de couteau par un Palestinien à proximité de la porte des Fleurs de la vieille ville de Jérusalem. Le meurtrier a pris la fuite en laissant sur place son couteau tandis que la police s’est lancée à sa poursuite. Les forces de l’ordre, qui ont appréhendé trois suspects, affirment qu’il s’agit d’un acte de terrorisme.Le jeune homme a été poignardé à environ 8 heures et demie du soir. Les équipes de secours du Maguen David Adom et la police sont arrivées sur les lieux, alors que le terroriste avait déjà pris la fuite. D’après une enquête préliminaire sur cet assassinat, le touriste et ses amies se promenaient dans la rue Sultan Soliman, près de la porte des Fleurs de la vieille ville de Jérusalem.

Un jeune d’origine arabe les a surpris par derrière et a poignardé sa victime dans le dos avant de s’enfuir, tout en laissant son couteau sur les lieux. On ignore encore s’il s’agit d’un résident de Jérusalem est ou d’un Palestinien.

Le commandant du district de Jérusalem, le général de police Ilan Francko a déclaré : « Nous avons l’intention de vérifier quelles sont les possibilités qui s’offrent devant nous pour établir une ronde autour de la porte des Fleurs. Jérusalem est devenu un refuge pour les résidents du Nord. Cet évènement ne doit pas influencer la routine. Le touriste était accompagné de deux femmes. Le meurtrier les a pris par surprise et après de longues minutes de soins, le touriste a été déclaré mort. »

Plusieurs suspects ont été arrêtés. Deux d’entre eux semblent liés à l’attentat. Le général Francko a indiqué qu’il y avait des avertissements sur Jérusalem, mais non précises.

Il y a environ trois semaines, un résident de Jérusalem est a poignardé un étudiant de Yéshiva et l’a assez sérieusement blessé. Quelques jours plus tard, le terroriste a été appréhendé et a avoué avoir poignardé le jeune homme à cause de la guerre au Liban

Le Shin Beth, Tsahal et la police ont déjoué le mois dernier 8 tentatives d’attentats suicide et d’enlèvements. 396 terroristes ont été appréhendés, dont 12 qui projetaient de se faire exploser et ont été arrêtés juste avant de sortir perpétrer leurs sombres desseins. Entre autres, des attentats ont été déjoués à Bnei Brak, Réhovoth et Elon Moreh et un enlèvement à Tel Aviv.

Ces derniers temps, alors qu’Israël fait la guerre au Hezbollah, les forces de sécurité font le maximum pour contrecarrer les projets des organisations terroristes. Ces attentats sont commandités par le Hezbollah, qui souhaite ouvrir un troisième front en Judée Samarie.

Permalien Laisser un commentaire

Ibrahim : « le Hezbollah a installé des missiles sur mon toît sans me prévenir »

11 août 2006 at 10:52 (Presse)

Le Hezbollah installe des missiles sur son toît sans le prévenir

La Voix du Nord

Dimanche 30 et lundi 31 juillet 2006

Il est 1 heure du matin, mercredi dernier. La petite commune d’Ein Ebel est plongée dans le noir, non seulement parce qu’il fait nuit, niais aussi parce que l’électricité est coupée. Dans sa maison, Ibrahim dort tranquillement. Ce sexagénaire, qui a travaillé des années dans le Golfe et en Afrique avant de rentrer au Liban, est soudainement réveillé par un bruit de conversations : il y a quelqu’un, et même plusieurs personnes sur le toit. Au bout d’un moment, ce ne sont plus des mots qu’entend Ibrahim mais le bruit caractéristique du départ d’un missile. Puis d’un second. Et d’un troisième. Encore un. Et un cinquième… Ibrahim comprend alors que ces hommes sur son toit étaient des combattants du Hezbollah. Il devine aussi que la réaction israélienne ne va pas tarder et qu’elle sera brutale. Alors il part avec ses voisins, qui sont aussi de sa famille. Bien leur en a pris : la frappe de l’armée hébreue a anéanti la maison d’Ibrahim et quatre autres alentour, dont il ne reste aujourd’hui que des pans de murs écroulés.

L’histoire d’Ibrahim est un fait de plus en plus fréquent. La semaine dernière, dans une ville proche, le Hezbollah avait installé des lance-missiles entre les habitations et tout a été rapidement anéanti par l’armée israélienne. Contre cette « tactique » des intégristes, les ha­bitants qui n’ont pas fui organi­sent désormais des patrouilles la nuit pour empêcher les hommes du Hezbollah de déployer leurs armes. Reste à identifier lesdits combattants car la plupart s’habillent normalement, en T-shirt et pantalon. Certains portent l’uniforme. Et parfois, aussi, un missile.

Les informations mises à jour sur le site de l’ambassade d’Israël : http://paris.mfa.gov.il/

Permalien Laisser un commentaire

Lettre ouverte à Ahmed Tibi (député arabe israélien)

4 août 2006 at 11:44 (Presse)

Ahmed Tibi est un député Arabe qui siège à la Knesset, parlement Israélien.

Ahmed Tibi a insulté Amir Peretz hier durant le discours du Ministre de la Défense. Ben Caspit, célèbre journaliste du quotidien Maariv lui a écrit cette lettre ouverte :

« Nous nous connaissons depuis de longues années. Nous avons partagé des moments en accord et d’autres, en désaccord, nous avons traversé ensemble des catastrophes et des joies…

Je sais que vous êtes un chef en propagande arabe et un patriote palestinien, mais je sais que vous êtes également un être humain. C’est pourquoi j’ai essayé de croire qu’une coexistence avec vous sur cette Terre était encore possible.

Je vous ai vu avant hier avec ces démagogues hypocrites qui ont traité Amir Péretz d’assassin et de terroriste ! Honte à vous ! Je ne me suis jamais senti aussi éloigné de vous et je n’ai jamais moins cru en cette possibilité, minime, virtuelle, de vivre ensemble ici.

Dites-moi, Ahmed, la main sur le cœur, vous croyez sincèrement qu’Amir Péretz est un assassin ? Un terroriste ? Vous le connaissez bien pourtant ! Ce bébé qui a été confié à une nourrice palestinienne ! Cet enfant dont la mère a été atteinte par une bouteille incendiaire à Gaza et qui a exigé que son agresseur soit relâché. Vous le connaissez pourtant bien, cet homme qui s’est battu toute sa vie, qu’il pleuve ou qu’il vente, en faveur de la paix, pour des pourparlers, pour la défense des droits du peuple palestinien !

Est-ce bien cet homme que vous traitez d’assassin ? Dans ce cas, qu’est donc Nassrallah selon vous ? Qui est-il ? Il faut des heures de discussion, suer des journées entières, pour vous soutirer un semblant de condamnation, hésitante, prononcée à voix basse, on ne peut plus vague contre le terrorisme que lui et bien d’autres utilisent contre nous.

Combien de fois me suis-je retrouvé en votre compagnie ou en celle de vos camarades, dans divers studios, en essayant de vous arracher une ombre de condamnation du massacre du Dolphinarium, de celui du soir du Séder dans l’hôtel Park de Natanya ou d’autres dizaines, centaines de massacres barbares qui ont été perpétrés ici contre nous, en réponse à la proposition d’Ehoud Barak d’accorder aux Palestiniens un état sur 90% des «territoires»

A présent, les katiouchas tombent aussi sur vous, mais vous n’avez encore rien compris. Elles tuent des vôtres, mais elles n’ébranlent pas votre thèse. Qui peut-on accuser du fait qu’Abed Talouzi, ce malheureux père qui a perdu deux enfants à Nazareth, ne sait même pas que tout a commencé par une attaque meurtrière, comme ça, sans raison, du «frère» Nassrallah contre Israël ? Après tout, le public arabe s’abreuve de vos propos, de vos versions, mange dans vos mains, grandit et est élevé sur les genoux de la tradition de votre verve. Vous passez votre temps à diffamer, à semer du venin chaque fois que vous avez l’impression qu’un Juif est mêlé à quelque chose qui vous concerne. Et lorsque c’est le cas inverse et les trois quarts du temps, ça l’est, vous vous taisez. Des sauvages trempent leurs mains dans le sang de deux soldats réservistes massacrés en public au centre de Ramallah et d’autres dansent de joie sur leurs balcons à la vue de ce spectacle et vous ne trouvez rien à redire. Des barbares incitent vos compagnons à se faire exploser près de femmes et d’enfants et vous vous contentez de balbutier.

Nous avons nous aussi nos assassins, Ahmed. Chez nous aussi, il pousse des mauvaises herbes. Mais ces gens-là ne sont qu’une  minorité et ils n’ont jamais été transformés en héros culturels. Personne ne les a sacrés «shaydim» Au fond de vous, vous savez parfaitement qu’aucun de nos officiers ne serait capable de sang froid, de donner l’ordre de bombarder une maison dans laquelle il sait que se cachent des enfants. Au fond de vous, vous savez bien que chez nous, il ne viendrait à l’idée de personne de danser sur un toit, à la vue du massacre de femmes et d’enfants.

A ma stupéfaction, je vous ai vu avant hier monter à la tribune de la Knesset et parler. Doucement. Du fond du cœur. Sans hurler. Sans brandir votre poing de colère, comme vous en avez l’habitude. Sans qu’une seule veine de votre cou, ne gonfle. Vous avez parlé de la situation difficile. Vous avez demandé un cessez-le-feu. Exiger que l’aviation cesse ses bombardements. Et vous avez aussi condamné l’attaque de Nassrallah. Vous savez bien qu’il s’agit d’un agent iranien. Vous savez bien que la menace qu’il fait planer sur nous, plane également sur vous, sur vos principes.

Vous êtes l’adjoint du président de la Knesset, Dr Ahmed Tibi. A priori, c’est un grand honneur pour vous ! Mais en réalité, c’est un sérieux problème. J’essaie de m’imaginer ce qui se serait passé, si dans un parlement d’un des états arabes que vous choyez tant, Muhammad Baraké avait débarqué et annoncé que le gouvernement avait volontairement perpétré un massacre contre des femmes, des enfants et des vieillards, comme il l’a fait à propos du gouvernement d’Israël. Dans tout état normal, cet individu aurait été expédié en prison. Le député Otniel Schneller a déposé une plainte contre lui. Comment cela va-t-il finir ? Il ne se passera rien. La charité Juive, vous savez bien…

Prenez le cas de Taleb A Sana qui après avoir hurlé, s’est fait vider de la Knesset par Dalia Itsik, à laquelle il a ensuite adressé un mot d’excuse, la suppliant de lui pardonner, lui racontant que ses filles ont sangloté en voyant les images de Cana et lui demandant de lui permettre d’entrer dans l’hémicycle. Il n’a pas honte !

Quant à Azmi Bachara ? Le top du top ! Il ne met pratiquement pas les pieds à la Knesset. Il n’y a que dans notre pauvre pays, que cette cinquième colonne peut continuer de siéger au Parlement, boycotter régulièrement cette institution, tout en continuant de toucher un salaire et tout en participant au combat pour mettre fin à l’existence de l’Etat Juif.

Vas savoir s’il n’est pas allé ces jours-ci rendre visite à son pote de Damas, Assad, pour lui raconter ses aventures ou à son «frère» Nassrallah pour faire ensemble des projets et élaborer des plans. Avec lui, on ne peut pas savoir, un jour, il joue l’espion là bas pour nous et le lendemain, ici pour eux. Il a bien été envoyé en mission là-bas par Ehoud Barak, est revenu informer Danny Yatom. Ce n’est que grâce à une décision démente de la Cour suprême que cet homme a pu une nouvelle fois postuler pour un siège à la Knesset. Apparemment, nous sommes devenus complètement fous ! Après ça, la Cour suprême s‘étonne de voir le public s’éloigner !

Ahmed, la démocratie israélienne ne pourra pas continuer longtemps d’avaler le venin que vous déversez. Vous finirez un jour ou l’autre par en être vomis. Quand un Juif de New York décide que sa fidélité à l’Etat d’Israël prime sur son engagement envers sa patrie, il monte en Israël. Il est temps que vous preniez une décision et que vous choisissiez votre camp. Si vous décidez de rester ici, il vous faut courageusement proclamer votre fidélité à l’Etat d’Israël. Sinon, vous n’avez qu’à aller en Palestine, en Syrie, à Amman !

Je crois en la fidélité de la majeure partie des Arabes israéliens, je sais que des centaines de milliers d’entre eux sont de bons et loyaux citoyens, qui plaignent les Palestiniens, mais qui reconnaissent la souffrance des Israéliens. Il est temps de faire les comptes et de prendre une décision. Il n’est pas trop tard. Il est encore possible de rester ensemble. Pour cela, il vous faut prendre une décision, décider de rester ici avec nous pour le meilleur et pour le pire ou de vous en aller chez eux, pour le pire et pour le bien. J’aimerais bien voir si vous êtes capables de crier sur Ismaïl Hanyieh au Parlement de Ramallah ou attaquer Abou Smahadana dans son bureau de Rafiah !

Vous vous languirez de nous, Ahmed, mais je ne suis pas sûr que nous nous languirons de vous ! »

Ben Caspit est journaliste, chroniqueur de Maariv et publiciste. Article traduit pour Arouts Sheva par Aline Sultan

Ahmad Tibi
Ahmed Tibi Ahmad

Permalien Laisser un commentaire

Denis Jeambar (l’Express) : « Israël DOIT gagner »

3 août 2006 at 2:09 (Presse, Vidéos)

L’éditorialiste de l’hebdomadaire l’Express, Denis Jeambar, nous explique en vidéo pourquoi Israël doit gagner. Il rappelle des vérités sur le Hezbollah et ses complices…

Israel Doit Gagner - Denis Jeambar

www.lexpress.fr/idees/debats/dossier/editovideo/dossier.asp?ida=450778

Permalien Un commentaire

Next page »